restrictions

Les élèves de l'école élémentaire FAURIEL à St Étienne (42- France) réalisent et présentent les diaporamas de leur classe verte.

Au retour de la classe verte, les élèves ont voulu expliquer/raconter/partager ce qui avait été vécu. Ils ont décidé de réaliser plusieurs diaporamas qu'ils ont présenté aux familles

 

1/ Classe verte: un projet coopératif

Pendant 3 jours, en juin 2018 la classe multi-âges (6- 10 ans. CP/CE1/CE2) est partie en classe verte dans les monts du Pilat, à 25 km de St Étienne. « Partir au Bessat ? Partir loin? » : un projet né de l'idée des élèves en octobre 2017et élaboré pendant toute l'année par la classe avec l'aide de l'AdA ( Associations des Animateurs). Ce sont les élèves qui ont pris en main les échanges de courriers, la rencontre par Skype avec Julien et Simon les animateurs, les questions aux responsables du Centre d'accueil, les coups de téléphone, les recherches documentaires, la lecture de cartes, de guides, de plans, d'horaires des lignes de cars, la création de listes, recherche de matériel, calculs financiers, vente de pizzas... Ce fut VRAI un projet coopératif, du début à la fin!

2/ Ma démarche - Images toute l'année.

Depuis le début de l'année, chaque mois 2 enfants ont le métier de photographe. Ils prennent des photos (aux « qd9 ? », aux sorties, lors de toutes les activités de la classe) pour le journal hebdomadaire. J'ai, moi aussi pour habitude de prendre beaucoup de photos.

Nous essayons de regarder et choisir/critiquer/analyser ensemble.

J'essaie de les rendre attentifs à 3 éléments en priorité  :

  • le cadrage

  • le flou / le net

  • l'éclairage, les ombres

Après observation collective il faut choisir : quelle photo garder ?

3/ Diaporamas

Pendant les 3 jours de classe verte, les enfants n'ont pratiquement pas pris de photos , trop intéressés par leurs activités. J'ai, quant à moi, essayé de tout photographier dans les situations les plus variées.

J'ai rassemblé les photos par thèmes et créé des dossiers : nos jeux , le voyage, les cerfs-volants... Nous avons crée 6 diaporamas. 6 groupes d'enfants travaillaient chacun sur un thème.

  • diaporama 1 : Voyage du Mercredi 13 juin

  • diaporama 2 : Journée du 13 juin

  • diaporama 3 : journée du 14 juin

  • diaporama 4 : journée du 15 juin

  • diaporama 5 : les cerfs-volants

  • diaporama 6 : les jeux

Présentation du travail pour le diaporama Cerfs-volants

Phase 1. Visionnage des 50 vues du dossier .(en vrac)
Consigne de la M: « Il n' y a pas de mauvaise photo : toutes peuvent être intéressantes. On élimine quand la personne ne veut pas qu'on garde son image .».

Certains élèves ont refusé leur image.

Phase 2 : Présentation des photos dans l'ordre chronologique.

Consigne de la M: « Observer l'enchainement des photos. »

Phase 3 : Proposition«  Que veut-on que les parents comprennent ? »

Consigne : « Quel texte écrire pour que les parents comprennent ? » « quelle sélection, organisation des photos ? »

Phase 4. Scénario : Les élèves ont choisi d'écrire une forme de mode d'emploi de fabrication des cerfs-volants, qu'il a fallu séquencer.

Les élèves ont proposé de rajouter des bulles pour faire parler les personnages comme en BD.

Les élèves ont compris

Que l’effet est différent en fonction du cadrage / recadrage: Le cerf-volant isolé dans le ciel paraît plus lointain que si l'on voit les arbres ou les toits.

Que le mouvement peut être créé en juxtaposant des photos. La vue de l'enfant avec sa poignée en main, à côté de celle du cerf-volant laisse croire qu'il le dirige ( diapo N° XX)

La dynamique : Le flou de bougé donne du mouvement et de la légèreté.

Le renforcement : en étant côte à côte, certaines photos se renforcent en étant côte à côte

La cohérence : On peut déplacer certaines vues de leur ordre chronologique. Ce qui compte c'est la cohérence

En conclusion : Les enfants ont dit : « C'est un peu triché. En vrai, c'est pas toujours dans cet ordre que ça s'est passé. ». Ils ont compris qu'on avait choisi de raconter cette histoire-ci avec ces photos-là. Mais qu'on aurait pu en raconter une autre. Il n'y a pas de bonne ou mauvaise photo. Il y a le discours qu'on en fait !

Voir le diaporama