Dans la préparation et les coulisses d'un tournage. Reportage photographique réalisé par les étudiants (AV-Viette).

Installatioçn d'une régie mobile pour un Direct.

 

Dans le cadre de leur examen les étudiants de STS audiovisuel préparent leur régie pour un tournage. À chacun et chacune son rôle qui correspond à son futur métier. Six semaines sont bloquées pour que chaque étudiant concerné (ingéniérie, son, montage, gestion de production) prépare son rôle et le tienne ensuite. La technicienne doit faire ses repérages pour ne rien oublier puisque le lieu de tournage est éloigné du studio. Tout le matériel est vérifié. A-t-on des lampes de rechange pour les projecteurs ? Les batteries des caméras sont chargées la veille. La gestionnaire s'imprègne du projet en téléphonant, interrogeant, visitant des classes et lisant. Elle doit savoir ce qu'est la pédagogie Freinet pour répondre aux questions que poseront monteurs et cadreurs et pour interroger élèves et enseignants. Le monteur est le technicien le premier concerné puisqu'il doit savoir quel discours il va faire tenir aux images et aux sons que ses camarades lui livreront. Le tournage terminé il lui manquera toujours des plans, un vide qui lui imposera d'improviser sans inventer. Sur ce projet mes étudiants n'ont pas eu grand mérite parce qu'ils ont vite compris que c'était la pédagogie qui était pratiquée dans mes cours !

Sont mobilisés entre 12 et 20 étudiants sous la direction de leurs camarades préparant leur examen et encadrés par leurs enseignants des différentes options. Ce sont les techniciens d'ingéniérie qui assurent le cadre, et moi l'éclairage, la formation "Image" n'existant pas dans ce lycée.

On a repéré les lieux au moins une semaine avant, vérifié les sources de lumière, les bruits extérieurs (pour le choix des micros) la puissance électrique, l'emplacement des prises de courant. On a recherché les locaux pour installer la régie mobile de son et celle de la vidéo. Pour cela on a dessiné les plans du lieu de tournage et du local accueillant les régies. Dispose-t-on d'assez de tables et de chaises sur place ? On a repéré les sources pouvant provoquer des parasites (néons, appareils branchés sur le réseau électrique pouvant se mettre en route automatiquement, comme un réfrigérateur par exemple). Quand le tournage est éloigné du lycée, il va falloir prévoir les repas et éventuellement les couchages : travail de la gestionnaire. On la reconnaît au téléphone qu'elle garde collé à l'oreille.

On a beau avoir tout préparé, une carte électronique ne répond plus. Trouver le composant grillé dans un circuit imprimé, en urgence. L'enseignant spécialisé interviendra s'il s'agit d'un problème dépassant les compétences évaluées. Mais il ne peut pas laisser compromettre le projet au risque de pénaliser le groupe entier. En 2004 on utilisait encore le fer à souder.

 

On pourra visionner le film L'école qui fabrique ses propres outils qui présente un aspect de la pédagogie Freinet en lycée technique. BIENTÔT  ► ICI

 


Avant tout la sécurité des matériels et des personnes

 

À l'arrière des machines tous les câbles qui les relient.

 

Trois Des sources de même marque n'ont pas le même rendu.

Il faut donc étalonner avant la mise en ligne de chaque plan. 

 

Montage d'une caméra plateau.

Dialogue permanent dans un travail collaboratif par définition.

Nous n'avons pas de matériel de remplacement.

Hier ça marchait ! D'où vient la panne ? 

 

 

Le fer à souder fait partie de la trousse à outils des techniciens en vidéo comme en son.

 

La T8 a été remplacée depuis, mais le principe reste le même :

Un écran par caméra pour communiquer avec chaque cadreur et l'étalonneuse. Un écran programme et le dernier pour le contrôle final de l'image en ligne.


Dernières vérifications et derniers réglages...

 toutes les sources aient le même contrate et les mêmes couleurs. La responsable devra être très réactive pendant le direct...

 Un mur couleur coquille d'oeuf ne doit pas paraître jaune

sur une seule caméra. Un moniteur étalonné donne le résultat final.

 

Un petit souci de réglage.

Pourquoi cette caméra donne une image rend le mur jaune ?

 

Lancement de la mire et du mille hertz pour le son.

Gris ! mais peut-on étalonner quand la lumière n'est pas encore installée ?

En vidéo tout est prêt.

Dans la pièce à côté les sondiers ne chômaient pas.

Ils ont aussi leur mélangeur pour les différents micros.

Chaque machine a sa place et toutes sont reliées entre elles.

Le son ne concerne pas seulement le plateau. Les intercoms relient tous les acteurs à la salle de régie où se font toutes les commandes pour le direct.

Relier et bien repérer tous les micros. Celui du présentateur devra avoir un câble d'une longueur adaptée à ses déplacements sur le plateau.

Diagnostiquer des pannes éventuelles et réparer.

Pour remplacer les néons qui parasitent les images et le son, un éclairage indirect sur le plafond blanc. L'option Image n'existant pas la lumière est assurée par un enseignant assisté par des techiniciens.

Maquillage obligatoire des intervenants

pour neutraliser les brillances sur les visages.

Mise en route des ordinateurs pour la captation du stage.

Derniers réglages avant le direct : essais de son, rendu lumière, mise en scène et contenus, lesquels seront chronométrés pour la chef-plateau.

Concerntration du direct : un plan dure trois secondes en moyenne.

Chaque opérateur propose un cadre - observé sur l'écran de régie


et reçoit des consignes pour que les plans s'enchaînent en harmonie

Le réalisateur est en communication par micro et casque, sur une seule oreille, avec toute l'équipe.

Sur le plateau : cadreurs avec chacun son cableman (pour l'aider à se déplacer sans quitter des yeux son écran) chef plateau, assistants éclaraige, assistants responsables des micros des intervenants, et de tous objets de décor.

En régie : assistant réalisateur ; chargée de production elle-même responsable du chronomètrage en lien avec la chef plateau, du conducteur et des titrages ; des techniciens et techniciennes : étalonnage, maintenance pour assistance et intervention urgente, lancement des reportages au magnétoscope ; et avec l'ingénieur du son chargé du mixage et de tous les techniciens qui l'assistent sans oublier la responsabilité essentielle des intercoms qui permettent à tout ce monde de communiquer.

Chacun est relié à la régie par son casque mais le nombre des personnes impliquées étant important, chacune ayant à ses côtés un ou deux assistants seuls les responsables utilisent leur micro branché sur le haut parleur de la régie. Les autres n'y sont autorisés que pour signaler un un epanne ou un incident nécessitant une modification du plan de tournage.

Un plateau en direct repose sur une grande concentration et provoque une grande tension à laquelle chacun et chacune est préparé. Souvent on décompresse en démontant immédiatement le matériel et chargeant le camion qui doit le ramener au studio. On se repose le lendemain !