La lumière est la chose la mieux partagée au monde. Tout le monde la voit. Ou la sait.

Mais qu'est-ce que c'est ? C'est simple, c'est une onde électromagnétique perceptible par tout œil voyant et qui est émise par une source naturelle ou artificielle. Fastoche ! Oui, mais c'est aussi des photons dit Einstein. Bon si on passait à autre chose ?

Pour les passionnés de mécanique quantique nous plaçons un lien en bas de page qui permet d'écouter un monsieur qui dit qu'il faut comprendre qu'il n'y a rien à comprendre si nous restons attachés à notre réalité. La nôtre de réalité, c'est, plutôt que de l'expliquer, la bien utiliser.

Mais il y a quand même un truc à savoir, c'est ce qui se passe dans notre œil, dans la vision. Au fond, des cônes qui s'occupent de trier et composer les couleurs. Ils ont fort à faire et ne sont pas toujours d'accord si bien que tous les bleus ne sont pas les mêmes bleus pour nous tous. Et puis nous avons, plutôt vers l'extérieur, des bâtonnets. Ce sont eux les amoureux de la lumière, ils s'en servent pour dessiner le pourtour des objets, pour les mettre en relief, pour nous permettre d'évaluer leur distance. Pour ce dernier point notre œil gauche a besoin de travailler en collaboration, pas toujours facile, mais obligée avec son copain caché de l'autre côté du nez. Quand les cônes sont en grève, comme dans les anciens films, ils nous projettent le monde en noir&blanc.

Maintenant si je quitte le fond de l'œil pour passer devant, ce petit détour m'a permis de comprendre quelque chose. Qu'est-ce qui fait le pourtour, le relief, la distance ? Ce n’est pas la lumière, mais son défaut, l'ombre qu'elle projette.

Alors éclairer, n'est-ce pas tout simplement penser les ombres ?

Comment montrer la limite d'un objet. En l'éclairant de côté ce sera mieux que de face. En l'éclairant par derrière je vais le décoller du fonds et le mettre en relief, comme à la télé. En l'éclairant par-dessus je vais le rendre plus lourd. En l'éclairant par en dessous, bien fort, je vais le faire s'envoler dans le ciel !

Plus je vais donner de l’intensité à la lumière, plus la couleur va blanchir et plus l'objet va avancer. Pitié n'allonge pas mon nez stp ! Ce qui est noir va paraître en creux, ça c'est bon pour faire le portrait de Dracula dans le cinéma de Murnau ou le gros méchant qui s'apprête à torturer ce pauvre hère de Charlot.

Les plus créatifs peuvent aussi s'amuser. Dans le slideshow du site, un diaporama plaçant dans un m2 dans l'angle de deux murs, une fenêtre, une chaise et une table. Un concours : qui va réussir à dessiner sur le mur une ombre sans rapport avec l'objet qui la provoque ?

La lumière selon la mécanique quantique

Écrit par Michel Mulat
Catégorie : La Lumière
Publication : 28 mars 2018